Decembre 2017

M. Daniel Top, Maire

Entre 2015 et 2017 - près de 11 milliards d’euros ont été soustraits arbitrairement et brutalement à l’ensemble de nos collectivités. Contraints par la loi à l’équilibre de nos budgets et soucieux d’éviter à nos collectivités.

la mise sous tutelle étatique, NOUS - élus locaux - avons procédé, en responsabilité et en conscience, à des choix draconiens. Réorganisation de nos services publics, des économies conséquentes ont été réalisées. Reports de projets d’investissements, diminution des périmètres de nos politiques publiques. A Meurchin, nous avons maintenu nos subventions aux associations et la masse salariale, après avoir actionné l’ensemble des leviers dont nous disposions comme maires avec le souci de maintenir un service public de qualité pour nos concitoyens.

N’oublions pas la suppression des contrats aidés qui est venue encore compliquer notre gestion. Nous n’avons pas seulement participé au redressement des comptes publics, nous avons été les principaux acteurs. En trois ans, la baisse du défcit de l’état est, pour 85 %, le fruit des efforts que les collectivités locales ont fournis, dont nos communes. Aujourd’hui, le Président de la République exige des élus locaux qu’ils réalisent dans les cinq années à venir, 13 milliards d’euros d’économie. En moins de 10 ans, ce serait prés de 25 milliards d’euros dont nos services publics locaux se verraient privés.

Le contrat est le suivant, pour ne plus subir de baisses de dotations de l’Etat, il faut réduire nos dépenses de fonctionnement, en somme il nous demande de nous faire hara-kiri.

Ces annonces et les contrats proposés condamnent nos collectivités locales à une mort par asphyxie budgétaire et les communes réduites à l’état de variables d’ajustement.

En conséquence de quoi, nous affrmons notre opposition résolue à toutes ces dispositions et notre volonté de protéger nos collectivités de la mise sous tutelle étatique. Malgré toutes ces contraintes fnancières, la qualité de nos services est toujours au rendez-vous et nos investissements se poursuivent.

Dés notre arrivée, notre équipe avait anticipé l’impact fnancier de ces mesures. Pour les services concernant notre collectivité, le paiement en ligne interviendra l’année prochaine. En attendant, plusieurs régies vont passer en paiement cartes bancaires dans les deux mois, centre de loisirs, garderie périscolaire, colonie de vacances, halte garderie, médiathèque, école de danse, de musique, cantine scolaire et location des salles municipales.

Merci.

Daniel TOP, Maire de Meurchin