Le 21 mai, ils ont chauffé la salle des Fêtes, tous publics (preuve : M le Maire a assisté à tout le concert, tant cette musique "de djeunsss" a plu à son ouïe). Faut dire que, de nos ados eux-mêmes, qui assuraient la 1ère partie, aux Lillois de Crushed flies en passant par Absalone, le son pop-rock gagnait ici ses lettres de noblesse.