Référent : Vient du Latin referre = rapporter ; donc, le référent Environnement rapporte (*) au maire et éventuellement à ses collègues les remarques qu’il a entendues de la part de la population

* Gérard HOLLOSI effectue d’ailleurs cette mission de sa propre initiative depuis le début de son mandat de conseiller délégué ; nul besoin de vote ou d’intronisation pour ce faire. La preuve en est –s’il en fallait : il n’a pas attendu que l’opposition découvre les mauvaises herbes le long du pont pour en référer au maire et au service Environnement, qui ont avisé RAPIDEMENT.

Augmentation des indemnités ? Quelle augmentation ? L’indemnité nette des élus a baissé d’environ 2 €,-, suite à l’augmentation de certaines cotisations. Il s’agit donc là de votre part, soit d’une erreur addition/soustraction, soit d’un mensonge. Dans les deux cas, «c’est pas bien beau» . Les feux tricolores ne fonctionnent pas. Ce n’est pas dû à un retard de réparation, mais parce que leur suppression est à l’étude : Carvin a supprimé depuis des années trois sites de feux tricolores sans nuire à la sécurité, malgré une circulation plus importante.

Vous pouvez remarquer que le dossier Sécurité, prioritaire comme tant d’autres, date de 2009/10. Qui était alors «aux affaires» ? AUJOURD’HUI, l’opposition s’inquiète et voudrait nous donner des leçons… A la demande du maire, la commission Sécurité s’est réunie le 25 février avec les responsables de Bauvin, Wingles et Pont-à-Vendin, ainsi que le directeur de la Maison du Département Aménagement Durable et centres d’entretien routier (MDAD) d’Hénin-Carvin et CommunauPôle de Lens-Liévin du Conseil départemental du Pas-de-Calais (CD62), et les élus meurchinois membres de la commission, dont M J. L. Lefebvre, Conseiller municipal d’opposition. Chaque membre de la commission Sécurité a reçu le compte-rendu de cette réunion, qui portait sur l’interdiction aux poids-lourds (PL) de plus de 3,5 t de circuler sur notre commune, sauf desserte.

Nos projets ont été annoncés lors de la cérémonie des vœux du maire cette année ; apparemment vous n’écoutiez pas, trop préoccupés sans doute par la vidéo qui montrait au public l’étendue des travaux réalisés sur le patrimoine communal, complètement abandonné lorsque vous étiez aux affaires.

Pourtant, en 2013, vous ne subissiez pas la baisse de dotation de fonctionnement (moins 154 000 e), ni les TAP (plus 60 000 e), pas plus que l’obligation d’accessibilité des établissements recevant du public aux personnes handicapées imposée par le Gouvernement, soit une enveloppe annuelle de 100 000 e sur six ans, à laquelle il faut ajouter 110 000 e -voire plus- pour le budget de fonctionnement de la médiathèque chaque année, ce qui nous amène à environ 420 000 e de dépenses incompressibles .

Quitte à nous répéter : L’opposition n’a-telle rien à se mettre sous la dent (qu’elle a dure) après tant d’années passées dans la majorité (c’est peut-être pour ça… ) ? Elle en est à se focaliser sur une palette dans la cour des Services techniques.

De notre part, c’est une reconnaissance des travaux effectués à votre place, depuis notre arrivée aux affaires ... Et ce n’est pas fini, HELAS.