« Meurchin n’a jamais été aussi sale» , nous a-t-on dit.

Nous prévoyions justement de rappeler, dans ce numéro de Notre Ville, la Loi sur les dépôts sauvages (page 4 - Journée de l’Environnement) et les déjections canines.

A noter que la majorité des Meurchinois font preuve du civisme le plus élémentaire en matière depropreté.

Nous avons été surpris au cours du conseil municipal du 4 mars 2015 de recevoir le courrier d’un élu d’opposition s’offusquant d’avoir été mentionné comme bénéficiaire d’un séjour gratuit avec les seniors.

Nous n’avons jamais cité de nom, l’élu s’est reconnu. Certes ce séjour n’avait pas été payé avec les « deniers du CCAS » mais offert par le prestataire de voyage.

Nous y re-voilà : le récurrent "C’est nous qui l’avions proposé, c’est nous qui l’avions démarré, vous vous contentez de… etc".

Oui, Messieurs-Dames, Cité de la Gare, nous avons œuvré dans la continuité ; encore heureux pour les habitants que nous n’ayons pas raisonné "petit", genre "Ce sont eux qui ont démarré, nous ne prenons donc pas la suite". Allons ! Soyons adultes !

De nombreux Meurchinois auraient donc été choqués par les propos de M le Maire lors de la cérémonie des vœux à la population.. D’autres ont actionné leur avertisseur sonore en le croisant dans la rue le lendemain et ont fait le V de Victoire. Démocratie.

Toute vérité n’est certes pas toujours agréable à entendre. Que les personnes choquées nous pardonnent. Pour mémoire cependant : lors des vœux de l’équipe majoritaire en 2014, des Meurchinois ont été véritablement scandalisés de l’ingérence d’une personnalité politique extérieure à notre commune, ledit élu ayant pris ouvertement parti pour le maire sortant.