Nos projets ont été annoncés lors de la cérémonie des vœux du maire cette année ; apparemment vous n’écoutiez pas, trop préoccupés sans doute par la vidéo qui montrait au public l’étendue des travaux réalisés sur le patrimoine communal, complètement abandonné lorsque vous étiez aux affaires.

Pourtant, en 2013, vous ne subissiez pas la baisse de dotation de fonctionnement (moins 154 000 e), ni les TAP (plus 60 000 e), pas plus que l’obligation d’accessibilité des établissements recevant du public aux personnes handicapées imposée par le Gouvernement, soit une enveloppe annuelle de 100 000 e sur six ans, à laquelle il faut ajouter 110 000 e -voire plus- pour le budget de fonctionnement de la médiathèque chaque année, ce qui nous amène à environ 420 000 e de dépenses incompressibles .

Jusqu’en 2013, vous avez profité régulièrement de la hausse de la dotation de fonctionnement ; vous n’avez pas eu à mettre en œuvre les TAP, ni le reste, d’ailleurs.

Si nous avions su ce qui nous attendait, nous n’aurions évidemment pas promis une baisse des impôts. Vous, pendant votre mandature, vous ne subissiez pas cette contrainte de 420 000 e ; il vous aurait donc été possible de réduire sans difficulté les taux d’imposition de façon très conséquente, comme nous venons de le démontrer. Moins 20 % sur la feuille d’impôt, c’eût été appréciable pour nos concitoyens, non ? !

Le bâtiment de La Poste, qui était dans un état lamentable, accueillera l’an prochain le CCAS. Il est vrai que l’innovation de l’action sociale n’est pas pour vous un projet ambitieux, et pourtant ce sera une surface de150 m2 que nous rénovons et aménagerons pour recevoir le SIVOM, la MDS (Maison du Département-Solidarité), la CAF, la CARSAT, la CPAM , .... et créer un lien avec les usagers pour répondre à la nécessité permanente d’adapter et de renforcer la politique sociale municipale.

Quant à la rue du 8 Mai, l’appel à concurrence pour sa réfection n’est pas encore lancé. Nous ne vous avons pas attendus pour penser à l’enjeu de la sécurité. Début avril (non, ce n’est pas un poisson), une vingtaine de PV ont été dressés par la Police Nationale dans cette rue, et cela devrait continuer, en fonction des plannings de ladite Police Nationale. Bientôt, les plus de 3,5 tonnes seront interdits, sauf desserte, sur notre territoire ; nous y travaillons en étroite collaboration avec le Conseil Départemental.

. Le bus à haut niveau de service, un projet datant de 5 ou 6 ans -pendant la mandature du maire sortant délégué à l’Agglo- ne desservira toujours pas Meurchin ni les communes voisines, en effet, malgré des vice-Présidents de la CALL, maires de communes à l’entour, Mme le Maire de Wingles, vice-Présidente de la CALL et le député de Circonscription, conseiller délégué à l’Agglo, et les conseillers communautaires de la majorité. Pensez-vous réellement que seuls vos deux conseillers communautaires puissent interagir sur la décision finale ?

NB : Pourquoi la desserte de Meurchin n’est-elle pas considérée comme prioritaire ? Parce que notre commune a une gare.

Les élus du groupe, « Ensemble pour un Nouvel Élan»

Czeslaw Wychowski, Sylvie Dupuis, Georges Coquelle, Odile Carlier-Marquis, Bernard Dancoisne, Cathy Wasylikow, Césaire Branchu, Angélique Flavigny, Gérard Hollosi, Valérie Lemaire, Gilbert Stanley, Cathy Bernard, Jacques Tincq, Nathalie Duez, Eric Vilcocq, Laurie Top, José Leborgne, Nicole Ferster

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.