« Meurchin n’a jamais été aussi sale» , nous a-t-on dit.

Nous prévoyions justement de rappeler, dans ce numéro de Notre Ville, la Loi sur les dépôts sauvages (page 4 - Journée de l’Environnement) et les déjections canines.

A noter que la majorité des Meurchinois font preuve du civisme le plus élémentaire en matière depropreté.

Félicitations et merci à eux.

CEPENDANT, les rappels réguliers, photos à l’appui parfois, s’avèrent peu efficaces face à certaines attitudes exécrables.

Les infractions à la propreté publique sont verbalisables comme toute autre infraction : Art. R 632-1 du Code Pénal : « Est puni de l'amende pour les contraventions de la 2ème classe le fait d'abandonner, de jeter ou de déposer, en lieu public ou privé, à l'exception des emplacements désignés à cet effet …, des ordures, déchets, déjections… ».

Rappelons également l’arrêté municipal n° 10/367 en date du 10 décembre 2010.

Qu’un fait soit bien clair : le service Environnement fait son travail ; mais souvent, à peine passés l’agent chargé du nettoyage ou l’entreprise de ramassage des ordures, de nouveaux dépôts, animaux ou autres, réapparaissent.

Nous sommes tous des citoyens responsables et éduqués.

Le civisme est une obligation.

Nos policiers municipaux verbalisent autant que possible, mais ils ne peuvent pas ‘’tourner’’ 24 heures sur 24.

Les élus du groupe, « Ensemble pour un Nouvel Élan»