Nous avons été surpris au cours du conseil municipal du 4 mars 2015 de recevoir le courrier d’un élu d’opposition s’offusquant d’avoir été mentionné comme bénéficiaire d’un séjour gratuit avec les seniors.

Nous n’avons jamais cité de nom, l’élu s’est reconnu. Certes ce séjour n’avait pas été payé avec les « deniers du CCAS » mais offert par le prestataire de voyage.

Cet élu se justifiait par une décision qui avait été prise antérieurement.

Il évoquait aussi l’aide apportée à l’employée communale chargée d’assurer l’interface avec la municipalité.

Pourtant lors du séjour en Alsace (2013) aucun élu n’avait épaulé l’agent communal en charge dans sa mission d’accompagnement.

La présence de cet élu était-elle justifiée ?

N’aurait-il pas été plus équitable de répartir le bénéfice de cette place gratuite à l’ensemble des seniors plutôt qu’à un élu ?

Dorénavant, nous laissons le soin à l’agent en charge de l’organisation, dont les compétences ne sont plus à démontrer, de s’assurer seul du bon déroulement du séjour et ainsi de laisser le maximum de places disponibles aux Meurchinois.

Au cours du premier tour de scrutin des élections départementales du 22 mars 2015, chacun aura pu remarquer l’absence des élus de l’opposition aux urnes bien qu’ils n’en aient jamais été exclus.

Prétextant avoir été avertis tardivement, ces derniers ont tous refusé, d’un commun accord, de participer à la tenue des bureaux de vote.

Or, la présence dans les bureaux de vote est une obligation légale pour les élus de la majorité comme pour ceux de l’opposition.

Par le passé, les anciens élus de l’opposition n’ont jamais refusé, de façon unanime, d’y participer.

Des possibilités d’arrangement ont toujours été trouvées entre eux pour pallier certains empêchements ou contretemps.

Les élus du groupe, « Ensemble pour un Nouvel Élan»