Meurchinoises, Meurchinois,
Une année s’achève !

Nous sommes informés quotidiennement par les médias, relatant une actualité trop souvent préoccupante. Aussi, proftons des fêtes de fn d’année, en famille, entre amis, de ces moments privilégiés pour décompresser, retrouver la quiétude et l’espoir pour l’avenir de notre humanité. Nous vous souhaitons d’excellentes fêtes de fn d’année et vous donnons rendez-vous en 2018.

Tout d’abord, l’opposition met en cause l’intégrité de notre ASVP au travers le bulletin municipal d’avril 2017 n°443, à qui je rappelle que les peines encourues pour outrage sont de 6 mois à 1 an de prison assorties d’une amende pouvant s’élevait de 7 500 € à 15 000 €.

Les effectifs de la commune ont légèrement augmenté depuis 2013. En effet, à ce jour, les effectifs s’élèvent à 57 agents (dont un en arrêt maladie depuis plus d’un an). On a pérennisé trois emplois, des agents présents dans la collectivité depuis plus de 10 ans et procédé à trois recrutements, un chargé d’accueil pour la médiathèque, pour l’hôtel de ville et un agent spécialisé des écoles maternelles. Nous vous rappelons que les effectifs en 2013 étaient déjà de 51 agents et que la masse salariale représentait 64 % des dépenses de fonctionnement contre 67 % en 2016.

Cartes nationales d’identité Depuis le 14 mars 2017, les usagers ne déposent plus leur demande auprès de la mairie de leur domicile, mais dans celles équipées d’un dispositif de recueil. Seules 27 communes sur les 890 que compte le département du Pas-de-Calais seront habilitées à établir et délivrer ce document qui constitue la base des papiers réglementaires et des droits civiques de nos concitoyens.

La rupture d’égalité, et donc des droits pour les habitants de notre département est consommée : pour ne citer que l’exemple de la zone du Ternois et d’Hesdin, cela signifie que 60 000 habitants, répartis sur 173 communes devront faire des dizaines de kilomètres pour simplement obtenir leurs pièces d’identité.