Et oui! Ca y est. Pour la première fois la censure a sévi à Meurchin! Comme certains ont pu le constater, nos propos, dans le dernier Notre Ville ont été censurés de quelques lignes, et qui plus est, dédiées à notre CPI.

Le dictat imposé par la municipalité s'impose sans aucune autre forme d'avertissement pour quelques mots dépassant le nombre de caractères imposés. Cela ne vous rappelle-t-il pas quelques méthodes ?

Il est vrai que la sensibilité de notre maire doit y être pour quelque chose.

Concernant les tarifs des écoles municipales, il parait que Mr le maire, devant les réactions, reviendrait sur sa décision de les faire payer à l'année. Mais pour l'instant pas de confirmation officielle. De même pour la restriction de circulation rue Basly. Une réunion "publique", à laquelle seuls les riverains ont été conviés (trouvez l’erreur), a été organisée pour informer de la mise en sens unique de cette rue. Mais la réaction des personnes présentes a été telle que la décision est suspendue. Une nouvelle réunion serait prévue après les vacances.

D'autres questions ont fait l'objet de débats lors du dernier Conseil. La limitation de nos propos ne nous permet pas de vous les présenter ici.

Nous vous souhaitons de bonnes et reposantes vacances.

Sachez que nous restons à votre disposition pour tout problème rencontré dans la commune. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pour le « Groupe de Large Union», les élus de l’opposition :
Maryline Baillet, Brigitte Martin, Francine Kwiatkowski,
Bernard Jaspart, Jean-Louis Lefebvre, Frédéric Alloï