Lors d’un dernier Conseil Municipal, Monsieur le maire a reconnu son adhésion au groupe Communiste (opposition) de la Communauté d’agglomération.

Ce choix est libre et conforme au vote de rejet du budget de la Call, ainsi qu’à sa ligne de conduite antérieure. Il n’y a jamais eu un grand amour entre Mr Top et la Call.

Mais ce qui nous choque, c’est qu’il nous avaitaffirmé peu de temps avant qu’il souhaitait garder sa neutralité et son indépendance au sein du Conseil de la Call… Est-ce un choix individuel, ou le choix collectif de son équipe ?

De toute façon, ce choix est un marqueur fort pour Meurchin dans l’agglomération.

Par ailleurs, récemment dans un quotidien régional, Mr le maire nous informe « vouloir un groupe scolaire adéquat » ainsi que « délocaliser l’actuel … ».

C’est un choix stratégique, non seulement imprévu, mais d’une importance majeure, aux multiples conséquences pour la commune.

Mais avant d’en informer la presse, aurait-il fallu en parler aux élus du Conseil Municipal, c’est le minimum que l’on puisse demander dans une démocratie.

Ils ont découvert ce projet comme vous, par la presse. Mr le maire en a-t-il mesuré les conséquences induites, et non seulement financières ? L’évolution du nombre des élèves nécessite la création d’une nouvelle classe en maternelle, l’école primaire disposant encore d’espaces disponibles.

L’agrandissement de la structure actuelle semblait plus réaliste et c’est ce que nous envisagions. Mr le maire justifie ce choix par l’exiguïté du parking actuel ; auquel cas il faudra prévoir un grand parking sur le site choisi.

Mais est-ce raisonnable de justifier cette délocalisation à cause du manque de places de parking, De nombreuses écoles, dans les communes voisines, ne possèdent pas de parking et ils s’en accommodent.

Dans notre projet communal, nous avions envisagé de faciliter et de développer la mobilité en mode doux (vélos, piétonniers) vers le centre ville.

N’est-ce pas plutôt cette option, plus conforme aux exigences environnementales qu’il faudrait développer?

Le groupe de Large Union présente à l’ensemble de la population, ainsi qu’au personnel communal ses meilleurs vœux pour cette nouvelle année.

Pour le « Groupe de Large Union», les élus de l’opposition :
Maryline Baillet, Brigitte Martin, Francine Kwiatkowski,
Bernard Jaspart, Jean-Louis Lefebvre, Frédéric Alloï