M. Daniel Top, Maire

Meurchin en action

Derrière la salle Jules Ferry, une tranchée a été creusée le long du mur pour l'enfouissement des câbles électriques et le raccordement des eaux de pluie. Au printemps ce dernier sera cimenté, préservant ainsi cette salle de l'humidité. Une autre tranchée de 400 mètres de long a été creusée entre les deux étangs pour enfouir la ligne électrique afin d'éviter les pannes à répétition provoquées par les intempéries.

Une classe et un couloir de l'école Les Platanes ont été carrelés, les deux classes restantes, une réserve et un couloir suivront.

Pour la rentrée de septembre 2017, quatre classes, tous les couloirs et montées d'escaliers seront repeints. Le rez-de-chaussée sera terminé.

M. Daniel Top, Maire

En 2014, vous m’avez confié la gestion de notre commune, pour appliquer une nouvelle politique, et lui impulser les transformations nécessaires. Je ne vous rappellerai pas l’état d’abandon de notre patrimoine communal à notre arrivée aux affaires ; aujourd’hui encore, nous découvrons des travaux à traiter dans l’urgence, que nous n’avions pas relevés alors.

Les réductions financières imposées depuis 2014 par le Gouvernement sont toujours douloureusement d’actualité. Nous sommes à la recherche constante d’économies à réaliser. Néanmoins, les temps d’activités péri scolaires sont reconduits pour 2017. Le plan d’accessibilité pour les personnes handicapées dans les bâtiments recevant du public se met en place ; ce sera près de 600 000 € sur six ans ; cette année sont concernés la mairie et son accueil.

M. Daniel Top, Maire

La sixième classe de l’École maternelle Les Tamaris est MAINTENUE ! C’est une très bonne nouvelle, que nous avons accueillie avec un vif plaisir et une sincère satisfaction commune.

Il a fallu six mois de lutte exigeant la mobilisation et l’union -ce fut le cas- des agents territoriales spécialisées des écoles maternelles (ATSEM), des parents d’élèves et des élus toutes tendances confondues. Après plusieurs échanges et discussions avec l’inspectrice d’Académie, le député de circonscription, la directrice des Tamaris et les parents d’élèves, la sixième classe, en grand danger ces longs mois durant, a inauguré son maintien mardi 6 septembre.

Préserver nos Paysages pour sauver nos Valeurs

M. Daniel Top, Maire Il est estimé qu’en France, pour chaque seconde qui passe, 26 m2 de terre cultivable sont sacrifiés au béton.
Les récentes inondations qui ont ravagé notre pays ont montré la gravité du problème environnemental lié aux climatiques et écologiques à venir. La conférence internationale de Paris, la « COP 21 », fin 2015, s’est terminée sur des promesses encourageantes. Espérons qu’elles seront tenues.

A Meurchin, le service Environnement a entrepris un vaste programme de reboisement. De nombreux arbres ont été plantés, d’autres suivront.

Revenir du « tout pelouse »

M. Daniel Top, Maire Quoi de neuf à MEURCHIN ? Une bouffée d’air pur ! Avec le retour des beaux jours, c’est l’effervescence dans les jardineries. Chacun aimerait avoir son petit lopin de terre à cultiver pour retrouver ses racines, une occupation apaisante par rapport à une société de plus en plus violente et stressante.

Eh bien, dans notre commune, ce printemps, avec la participation du CCAS, du service Environnement et du Secours Populaire français, nous avons démarré un jardin solidaire. En effet, il restait une parcelle non cultivée à-côté du «Secours Popu» ; nous avons donc décidé de la valoriser. Le service Environnement a eu bien du travail pour rendre le terrain cultivable, en préparant et débarrassant la terre de nombreux gravats.

M. Daniel Top, Maire Alors que nous faisons des efforts considérables pour ne pas alourdir les impôts qui pèsent sur chacun d’entre nous, les taux d’imposition de notre ville, malgré la baisse de dotation décidée par le Gouvernement pour la troisième année consécutive, n’ont pas été augmentés depuis 2013. Afin de boucler le budget 2016, et pour combler la baisse de dotation imposée par le Gouvernement, les élus socialistes, verts et apparentés qui dirigent la CALL, ont trouvé une solution radicale : augmenter la pression fiscale qui pèse sur la population de notre territoire.