M. Daniel Top, Maire

Comme vous le savez sans doute, Meurchin est une ville qui se meurt, d’après l’opposition «bulletin municipal n°445».

Ils savent de quoi ils parlent, après avoir siégé une vingtaine d’années, pour les plus anciens, dans les majorités précédentes.

Depuis notre élection à la commune rien ne va plus, nous sommes toujours en travaux, travaux qu’ils auraient dû réaliser, qu’ils n’ont pas fait, préférant axer leur politique sur les associations privées dans l’espoir d’une réélection, oubliant les Meurchinois qui attendaient parfois trois ans pour louer une salle communale etc... etc...Malgré le plan vigipirate renforcé, coûteux en matériel et en hommes, nous avons reconduit toutes les activités qui existaient auparavant en les améliorant et en en créant d’autres comme par exemple les TAP, la venue du cirque ZAVATA, la mutualisation des spectacles de fin d’année pour nos enfants avec la ville d’Annay- sous-Lens, le festival des jeunes, la fête de la musique. La renaissance du judo-club de Meurchin.

Toutes les activités créées ou mises en place en direction des enfants, par Gaëlle Thomas, la directrice de la médiathèque. Bizarrement vous ne nous demandez pas le coût de fonctionnement de celle-ci, cela ne vous intéresse pas, sans doute.
Les activités organisées par le CCAS toujours en direction des enfants et des seniors, comme le voyage pour les vacances des aînés, la distribution des colis Noël, le repas dansant avec spectacle et pour la deuxième fois consécutive, la semaine bleue avec un programme très diversifié et de qualité.

A tout cela il faut ajouter, la chasse à l’œuf, le carnaval des écoles, la route du Louvre « plus de 1700 participants au départ de la place », les fêtes des écoles, le marché aux puces, la fête foraine, ses attractions et son magnifique feu d’artifice, l’il-ô-loisirs, les vacances organisées pour les enfants qui partent et les centres de loisirs pour ceux qui restent. Le service Jeunesse n’est pas en reste pour faire vivre notre petite ville ni les enseignants avec leur chorale, le code de la route etc...etc...

Le gala de danse toujours très apprécié, la musique, le dessin, les arts plastiques, le marché de Noël, ses jeux, ses stands, les chants de Noël des enfants des écoles sous la direction des enseignants, l’équitation pour les élèves du primaire et j’en oublie beaucoup. La MDAJ, avec les Ados. Il suffit de feuilleter les différents bulletins municipaux, ou encore de participer aux activités pour se rendre compte que Meurchin est une ville active et non une ville dortoir ! Certes, nous ne pourrons jamais satisfaire l’ensemble de la population mais notre but est qu’il fasse bon vivre à Meurchin, pour autant nous n’avons pas, depuis notre arrivée, augmenté nos taux d’imposition même si notre commune est toujours en chantier, ce qui est une preuve supplémentaire de son dynamisme.

Daniel TOP, Maire de Meurchin