M. Daniel Top, Maire Le lundi 12 octobre, la municipalité a reçu les associations pour établir le calendrier des fêtes 2016 et leur présenter les mesures envisagées pour réduire les dépenses de fonctionnement.

En effet, la baisse récurrente de la dotation globale de fonctionnement qui s’élève aujourd’hui à 91 928 € (26 666 € en 2014 et 65 262 € en 2015), la mise en place des TAP pour un coût de 51 000 €, le désengagement de l’Etat en matière de droit des sols (Urbanisme) 8 200 €, notre obligation dans le cadre de la mise en accessibilité de nos établissements recevant du public estimé a 544 000 € sur 6 ans, soit une enveloppe annuelle de 100 000 € liée à la construction, et la prise en compte des frais de fonctionnement du nouvel équipement médiathèque, tout cela additionné représente environ plus de 400 000 €.

Un budget lourdement impacté mais qui doit malgré tout rester en équilibre.

La loi de Finances 2016 n’enjolive pas l’avenir, une nouvelle amputation de 65 262 € au titre de la dotation globale de fonctionnement et une réforme sur le mode de calcul de cette dernière qui pourrait minorer une fois de plus nos recettes.

Jamais mes prédécesseurs n’ont rencontré une telle situation.

C’est pourquoi, il est essentiel d’anticiper et de prendre des mesures pour réaliser des économies qui, ajoutées à d’autres, nous permettront de poursuivre nos investissements, comme l’entretien de notre patrimoine, de la voirie et contribuer à la dynamique économique en offrant du travail aux entreprises qui, dans ces moments difficiles, en ont bien besoin. Cela n’empêchera pas de réaliser le maximum de travaux en régie par le personnel du service technique dont la qualification n’est plus à démontrer.

Notre position est de ne pas augmenter nos taux d’imposition pour 2016 mais de trouver une solution qui serait moins douloureuse et plus juste.

Par conséquent, nous avons décidé de n’octroyer qu’une seule salle gratuite au lieu de deux par an à toutes les associations, sauf à l’APE « Les Platanes » qui bénéficiera le temps des festivités de la ducasse d’une salle supplémentaire ; cela s’explique par le fait que l’intégralité de leurs recettes est reversée pour l’achat d’équipement pour les écoles.

Il en sera de même pour les élus et le personnel communal que pour les événements suivants : naissance, mariage, pacs, communion et baptême sans possibilités de cumul entre eux (de prêt de salle de l’un à l’autre, d’agent à agent et/ou d’élu à élu et/ou d’élu à agent et/ou agent à élu).

Enfin, l’instauration d’une location de vaisselles, qui sera facturée à hauteur de 0.50 € par couvert (une personne = un couvert), permettra de financer une partie du matériel professionnel qui sera progressivement installé dans les salles pour une meilleure utilisation (même en cas de gratuité de la salle).

Il est bien entendu que ces changements seront soumis à la prochaine commission des Finances et au conseil municipal, pour adoption ou pas.

CES MESURES ONT ETE PENSEES POUR UNE MEILLEURE EGALITE DE TRAITEMENT ET POUR LE BIEN DE LA POPULATION.

Daniel TOP, Maire de Meurchin